TSCHIRTNER oswaldt

1920 . perchtoldsdorf . autriche

2007 . hôpital psychiatrique de gugging . autriche

TSCHIRTNER.Oswaldt.0099TSCHIRTNER.Oswald.0862TSCHIRTNER.Oswald.2837  TSCHIRTNER.Oswaldt2838

TSCHIRTNER.Oswaldt.0863 TSCHIRTNER.Oswaldt.0864 TSCHIRTNER.Oswaldt.0865

Enfant studieux, Oswald Tschirtner grandit dans une famille catholique, sous l’autorité d’une tante dévote et d’un oncle prêtre. À dix ans, il entre au séminaire mais la guerre met un terme à ses études en 1939. Réquisitionné dans l’armée allemande, il participe à la campagne de Stalingrad, lors de laquelle il est fait prisonnier par les Français. À son retour se manifestent les premiers troubles psychotiques. Interné à partir de 1946 pour schizophrénie, il est admis en 1954 à la Maison des artistes de Gugging. Secret et réservé, hanté par la culpabilité et l’angoisse, Oswald Tschirtner ne dessine que sur injonction. Les figures humaines qu’il représente ont une tête dessinée d’une manière assez complète mais un corps réduit au strict minimum – deux longues jambes directement raccordées à la tête. Rien n’y distingue les femmes des hommes.