ZEPHIR henriette

2012 . france

1920 . toulouse . france

ZEPHIR.Henriette.1962

Mariée en 1941 à un Martiniquais, Henriette Zéphir part avec son époux s’installer aux Antilles, mais ils sont bloqués à Casablanca et son mari mobilisé. La guerre finie, ils rejoignent enfin la Martinique, mais Henriette Zéphir ne s’adapte pas et retourne en France, à Nice, en 1956. Le 1er mai 1961, son « guide » se manifeste pour la première fois. Dès lors, elle s’offre à ce qu’elle appelle « l’occulte ». L’exigence de son guide s’exprime de diverses manières : longues séances de dessin qui ne prennent fin qu’une fois toute la feuille remplie ; longues séances de prostration, pendant lesquelles elle reste couchée par terre ou à genoux. Elle se considère comme l’instrument de ces forces de l’au-delà et nie que ses productions soient de l’art. Ses œuvres compositions abstraites aux couleurs fortes mêlent allient courbes, pointes, formes géométriques dans des compositions abstraites.