TANGETEN elke

Elke Tangeten grandit dans la partie germanophone de la Belgique; l’allemand est sa langue maternelle mais elle maîtrise bien le français. Lorsqu’elle est enfant, on lui diagnostique une déficience mentale légère. Devenue adulte, elle trouve un emploi dans un atelier protégé mais un accident de la route en 1994 met fin à cette activité Depuis 2006, elle réside à Vielsalm et a intègre les ateliers de l’association La “S” Grand Atelier en 2012. Fragile, elle a besoin de beaucoup d’attention. Tangeten est passionnée par la création textile. A La “S” Grand Atelier, elle a testé plusieurs techniques, de la broderie au tricot en passant par le tissage. Avec le temps, elle semble avoir trouvé le langage artistique qui lui correspond le plus : faire de la broderie sur des photographies et des images chromos, comme en témoignent ses travaux réalisés avec des ex-voto et des images religieuses dans le projet Ave Luïa, une création collective entreprise par l’association entre 2013 et 2015 sur le thème de la religion catholique. A l’heure actuelle, elle aime intervenir sur des pages de magazines des années 1960 mais aussi sur celles qui représentent des madones.