RIGOBERTO CASOLA MARCOS guillermo (Rigo, dit)

1961 . la havane . cuba

Dès son enfance, Rigo comme on le nomme, se passionne pour le dessin. Avec le temps, sans aucune formation, en parfait autodidacte il développe son style. Devenu adulte il égraine les petits boulots le plus souvent en lien avec  la décoration comme par exemple la rénovation de magasins ou salons de coiffure. La trentaine approchant il se consacre entièrement à son art influencé par la bande dessinée et l’actualité. Il découpe des magazines, en colle des morceaux qui racontent sa vision du monde. Au cours d’un crise psychotique il détruit une grande partie de son travail. Il vit humblement, pauvrement en ramassant des bouteilles en plastique, des cannettes vides, ou toutes sortes de matériaux qu’il glane dans les poubelles puis qu’il revend. Une activité partagée par de nombreux habitants de Cuba qui subissent misère et privation.