MERRITT gene

 

Gene Merritt grandit aux côtés de parents alcooliques et brutaux. Sa mère se suicide lorsqu’il a douze ans. Devenu adulte, il égrène les petits métiers et suit son père dans ses débauches d’alcool et de violence. A cinquante-six ans, il commence à dessiner. Les dessins de la première période, inspirés des photos de stars du show business, de personnalités politiques mais aussi d’animaux sont composés comme des puzzles aux pièces disjointes.
A la mort de son père, il vit à l’abandon dans une caravane au fond du terrain d’une famille, pourtant chargée de veiller sur lui. Aujourd’hui, grâce au soutien de rares amis et d’une aide sociale bienveillante, Gene Merritt a renoncé à l’alcool. Il habite une maison protectrice à Rock Hill. Son dessin s’est simplifié, les rides qui morcelaient ses visages ont disparu au profit de portraits plus lisses.

8 minutes . béta numérique . français – anglais . montage / Jan Zuska c/o UPP . traitement image . Rasto Simocko c/o UPP . mise en page / Michal Habrdla c/o UPP . musique / John Lee Hooker « backstabbers » / Otis Redding « (sittin’on) the dock of the bay » . mixage / Lukas Moudry c/o beep . production exécutive / Barbara Safarova . post-production / Jan Hrubec c/o Filmservice Productions . avec l’aide de Tom Stanley, Pavel Simbartl, Tiffany Hanney, Michal Kuba, Filmservice Productions, UPP . production abcd 2000

diffusion

.American Folk Art Museum, New York
.High Museum of Art, Atlanta
.Collection de l’Art Brut, Lausanne