MACHINCSKI tomasz

1942 . gorki . pologne

Tomasz Machcinski est le cadet de six enfants. Sa mère décède de la tuberculose alors qu’il n’a que 2 ans, son père meurt dans un camp de concentration sans jamais avoir connu son fils. Il passe son enfance d’orphelinats en foyers et hôpitaux pour soigner sa tuberculose. Devenu jeune adulte, il aurait aimé intégrer l’École secondaire des Beaux-arts de Poznam, mais il n’est pas admis, le jury refusant sa théorie que πr2 est la formule pour calculer la surface d’un carré. Il est alors placé dans une école pour handicapés à Wrocław pour se former à la fabrication de chaussures. En 1963 il obtient son diplôme de mécanicien de précision. A partir de 1966 il découvre la photographie quand un de ses amis lui offre un appareil photo russe, un Smiena 8, en échange de la réparation de sa montre. C’est alors qu’il réalise ses premiers autoportraits à l’aide d’une caméra montée sur une chaussure posée sur un rebord de fenêtre, en guise de pied photographique. A cause de son travail qui lui laisse peu de loisir et de ses faibles revenus lui permettant d’acheter la pellicule et la faire développer, au début il n’a pas beaucoup de temps à consacrer à sa passion. Machcinski se dit à la fois le réalisateur, acteur, maquilleur, créateur de costumes, et l’archiviste de ses propres projets. Il traite son corps comme un médium. Il a créé des milliers d’autoportraits imitant des personnalités connues. Mais il a également donné vie à des personnages inventés. Machcinski nous dit : « Je crée des autoportraits depuis 1966. Je n’utilise pas de postiches, ni d’astuces, mais j’utilise tout ce qui se passe dans mon corps : repousse des cheveux, perte de dents, maladies, vieillissement, etc. » Ses archives contiennent plus de 17 milles photographies.