ALBERT

? . grande bretagne

ALBERT 2998

ALBERT 3001 ALBERT 3000 ALBERT 2999

ALBERT 2951 ALBERT 2950 ALBERT 2949 ALBERT 2948 ALBERT 2947

ALBERT.2002

ALBERT.23181ALBERT.2001ALBERT.2317

Albert passe de la prison à une unité de sécurité d’un hôpital psychiatrique londonien. Ses dessins qui représentent toutes sortes de structures architecturale sont à ses yeux une fonction méditative et cathartique, et constituent un moyen d’échapper à la monotonie de la vie à l’hôpital – il se sent « connecté » et « entier » lorsqu’il les imagine. Il travaille à la règle et au compas, sans jamais donner libre cours à sa main. La seule liberté qu’il s’autorise est la juxtaposition de motifs éclectiques. Aucun de ses dessins n’est signé – Albert ne souhaite d’ailleurs pas révéler son nom de famille – et il ne s’en sépare que très difficilement.