CAMILO raimundo

1939 . ceará . brésil

CAMILO.Raimundo.2130 CAMILO.Raimundo.2131 CAMILO.Raimundo.2132

CAMILO.Raimundo.2129

Raimundo Camilo quitte sa région natale très jeune pour aller travailler à Rio di Janeiro, dans le bâtiment et les cuisines. À la suite d’un différend avec un de ses employeurs, il se retrouve à la rue, sans emploi et désorienté. Interné en 1964 à l’hôpital psychiatrique Colonia Juliano Moreira, qu’il ne quittera plus, il se met à dessiner, au moyen de couleurs fabriquées par ses soins, ses propres billets de banque, à genoux devant son lit, avec des matériaux de fortune. La tête qui figure sur le recto représente, selon lui, tantôt un roi tantôt un cangaçeiro, un bandit héroïque. Raimundo Camilo offre volontiers des billets aux membres du personnel de l’hôpital qu’il apprécie, notamment aux femmes. Il affirme ne pas faire de l’art, mais simplement son « travail » – aujourd’hui sur la voie de la reconnaissance.