WERTEIMER leos

1956 . prerov . république tchèque

WERTEIMER.Leos.1279 WERTEIMER.Leos.1281 WERTEIMER.Leos.1287

Depuis sa naissance, Leos Wertheimer est handicapé mental et vit avec ses parents. Il aurait souhaiter devenir mécanicien automobile, mais le destin le conduit à travailler un temps dans les chemins de fer puis comme pompier. Incapable d’assurer un métier stable, il est très tôt mis à la retraite par l’administration.
Ses deux uniques passions sont l’histoire et les locomotives. En 1997, incité par sa thérapeute, Leos Wertheimer commence à dessiner. Ses œuvres à la mine de plomb et au crayon de couleur sur papier kraft représentent des types différents de locomotives. Chacune a pour titre le nom de la locomotive. Sont également inscrits quelques détails techniques et l’échelle, ainsi que, souvent, le nombre d’heures passées à réaliser le dessin. Emblème par excellence du monde industriel, les locomotives sont également synonymes de voyage, d’exploration et de liberté. Elles exercent un réel pouvoir de fascination que Leos Wertheimer sait parfaitement transcrire en les dépouillant de tout côté anecdotique, pour n’en rendre que la sensation de puissance physique. En soulignant les rouages, les articulations, les mouvements, il les traite comme des planches anatomiques.